• header1.jpg
    http://www.pessamit.ca/images/ju_cached_images/header1_2da3b8bb74f13a8d68df8f1db2859e91_90x50.resized.jpg
  • header2.jpg
    http://www.pessamit.ca/images/ju_cached_images/header2_38a9713de571f7a06716a765ee8a7556_90x50.resized.jpg
  • header3.jpg
    http://www.pessamit.ca/images/ju_cached_images/header3_480fa0b1baa6ff2c0ee019fd9873c5c1_90x50.resized.jpg
  • header4.jpg
    http://www.pessamit.ca/images/ju_cached_images/header4_dc95356c4d2a908d1571693a0f762e12_90x50.resized.jpg
  • header5.jpg
    http://www.pessamit.ca/images/ju_cached_images/header5_460c29cbb3aaf7509efbbc2f1b66a7ba_90x50.resized.jpg
  • header6.jpg
    http://www.pessamit.ca/images/ju_cached_images/header6_6071bede7088d7ff6aa853d29d8277fb_90x50.resized.jpg

CHAIRE DE LEADERSHIP EN ENSEIGNEMENT EN FORESTERIE AUTOCHTONE

CHAIRE DE LEADERSHIP EN ENSEIGNEMENT EN FORESTERIE AUTOCHTONE

 

L’objectif est de former les étudiants au Baccalauréat en aménagement et environnement forestiers aux réalités autochtones dès 2019.
Étant jusqu’à ce jour la seule institution québécoise à offrir un programme de formation menant concrètement à un titre d’ingénieur forestier, l’UL demeure consciente qu’elle « joue un rôle de premier plan » auprès des Premières Nations, pour qui la forêt constitue un enjeu vital depuis des lustres.
Pour les communautés autochtones, le développement forestier représente des retombées socioéconomiques importantes. En effet, plus de 80% de ces communautés vivent en territoire forestier. Toutefois, chaque communauté incarne un contexte, une culture, des intérêts et des besoins particuliers. Pour cette raison, il n'existe pas d'approche ni de modèle unique pour assurer leur prospérité. Il est plutôt important que chaque communauté définisse sa propre vision de son développement ainsi qu'un modèle culturellement adapté pour mettre en œuvre cette vision, profiter des opportunités et répondre aux besoins des membres de la communauté
...La création de la Chaire de leadership en enseignement (CLE) en foresterie autochtone permet de favoriser, par une démarche pratique, pédagogique et scientifique novatrice, des relations durables entre les communautés autochtones, les entreprises forestières et les gouvernements. Elle vient aussi enrichir les programmes en foresterie de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l'Université, qui visent notamment à mieux comprendre et tenir compte des réalités autochtones
PARTENAIRES
La création de la Chaire de leadership en enseignement en foresterie autochtone est rendue possible grâce à la participation financière des Premières Nations d'Essipit, de Pessamit, de Mashteuiatsh et de Wemotaci ; du conseil de l'industrie forestière (CIFQ) ; du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ; du secrétariat aux affaires autochtones ; de la Société du Plan Nord ; de FPInnovations ; de l'Association des produits forestiers du Canada ; de Forchemex ; de l'Association des entrepreneurs en travaux sylvicoles du Québec ; de la Fédération Québecoise des coopératives forestières ; du gouvernement du Canada. Cet engagement représente un investissement direct d'une valeur de 590 000$ sur une période de 5 ans.
Ce don viens s'ajouter à une contribution de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique totalisant 250 000$.
Cet investissement contribuera à soutenir la Chaire pour les cinq prochaines années et à créer un poste de de professeur à la Faculté. Par la suite, la ressource professorale sera entièrement financée par l'Université.

Ren-SimonJean-Michel-Beaudouin

Chef René Simon                         M. Jean-Michel Beaudoin

Conseil des innus de Pessamit    Professeur à l'Université Laval

 

Gnral

Partenaires de la Chaire de leadership en enseignement en foresterie autochtone